L’étude des deux derniers chapitres nous a permis de comprendre comment l’abbé Boudet codait.

Afin d’indiquer un tracé ou une même notion particulière, il utilise des mots-relais ainsi que leurs homonymes ou synonymes anglais et français. Les figures géométriques obtenues ont principalement trois buts :

– Indiquer où se trouve le lieu

– Expliquer ce qu’il contient

– Porter à notre connaissance d’autres documents susceptibles de nous aider à résoudre l’énigme et notamment certains tableaux de Nicolas Poussin dont l’œuvre maîtresse s’intitule « La Félicité sujette à la Mort », connue aussi sous le nom « des bergers d’Arcadie ».

Le titre principal de cette œuvre est une chance pour un décodeur, car deux des trois mots ont la particularité d’être très peu utilisés, et particulièrement quand ils sont associés l’un à l’autre. On trouve en effet « la félicité », mot que l’on utilise actuellement pratiquement plus, puis l’expression « sujette à » dans le sens « assujetti ».

Les moteurs de recherche actuels disponibles sur le web référencent des milliards de pages et il suffit de faire une recherche sur l’association « félicité+ sujette + mort » pour constater que seuls les textes en relation avec le tableau de Nicolas Poussin seront proposées. Cette expérience nous explique que si l’on trouve dans un livre ces trois mots associés dans un même chapitre voir sur une même page, alors le but est bien d’évoquer ce tableau. Nous allons constater que c’est le cas dans LVL Celtique, que ce cas sera présent plusieurs fois et que le nom du peintre sera évoqué en français et en anglais.

Une page va nous permettre de vérifier rapidement cette théorie, c’est la page 67. Dans la page précédente l’abbé nous explique que :

En hébreu-chaldéen, Isaac dérive du verbe tsachak, sourire de satisfaction, être félicité.

Ce qui est faux, car tsachak signifie « rire » et non « sourire », mais il fallait un sourire et non un rire associé à la félicité, afin d’évoquer la citation célèbre de Chateaubriand :

Il suffit qu’une mère voit sourire son enfant pour être convaincue de la réalité d’une félicité suprême.

Puis en page 67 il cite la bible :

…l’un de ces peuples surmontera l’autre peuple et l’aîné sera assujetti au plus jeune.

La probabilité de trouver par hasard ces deux mots qui se suivent dans un texte est nulle.

Mais cette page possède une autre particularité, si vous la lisez attentivement vous constaterez que l’abbé a une « furieuse envie » de nous traduire le mot « pousser ».C’est d’abord par la définition de « to jog », puis en bas de page par « to egg ». Sur l’ensemble du livre le verbe « pousser » est utilisé une douzaine de fois mais c’est la seule page où il se trouve dans deux définitions différentes.

Passer de « Pousser » à « Poussin » il n’y a « qu’un sein », en fait deux si vous relisez la page. Voilà comment l’abbé va nous donner en français le nom du peintre, il le décompose en « pousse » et « sein » et c’est en traduisant Rebecca qu’il fait apparaître l’œuf (egg ) avant le Poussin.

L’abbé va confirmer ces deux mots à sa façon.Il expliquera que « la remarque est contenue dans les livres saints » et il utilisera un verbe bien étrange qui est « entre-choquer »dont la traduction est :

ENTRE-CHOQUER (S’), vr. to knock, to beat, to dash one against another ..

Le verbe to knock nous renvoie au pijoulet dont nous reparlerons d’ici quelques lignes( to knock, vn. s’entre-choquer ,. se heurter . )

Quant à la définition du verbe beat, elle met en évidence des mots importants en relation avec LavalDieu , mais surtout elle fait le lien avec Poussin ( repousser ) et la chasse.

To BEAT, va. battre, frapper;piler ;mêler, brouiller, agiter; poursuivre; tracer; vaincre, défaire; ha

rasser.– To beat back, chasser,repousser.

Quelques couleurs sur le texte d’origine pour mettre en évidence l’évocation de Poussin en quelques lignes ….:

 

En page 68, il confirme en traduisant le verbe « to joy » par se féliciter…avant de parler de politique ombrageuse et de la mort d’enfants.

Revenons encore quelques instants sur cette page 67, et retenez quelques mots relais importants que nous retrouverons en page 301 quand il sera question d’Hercule et de l’Arcadie, ce sont les mots frayeur, fureur et effroi …

En fait dès la page 30, l’abbé avait utilisé des synonymes quand il parla d’Elohim. La béatitude est un synonyme de la félicité, astreindre est synonyme d’assujettir, enfin el, homonyme de Hell que nous retrouverons est synonyme de mort. Mais peut-être souhaitez-vous une confirmation ? Alors retrouvez dans la bible de Carrières, la suite de la citation donnée à la fin de cette page .. » Croissez et multipliez-vous et vous remplissez la terre et vous l’assujettissez…..

Enfin en page 32 il confirme en faisant l’erreur d’omettre la phrase « remplissez la terre et vous l’assujettissez » dans l’expression biblique qu’il nous propose.

Cette introduction vous permet pour le moins d’envisager la présence d’une évocation du tableau de Poussin dans LVL Celtique. Il est donc temps d’approfondir le sujet…

Comme je l’expliquais en introduction , l’abbé poursuit trois buts.

Même si le premier chapitre n’est pas sans intérêt, c’est à partir du chapitre II qu’il entreprend ce travail.

Il faut bien comprendre que l’abbé doit respecter l’ordre chronologique pour chaque chapitre, mais aussi citer les principaux personnages de son récit ( Dieu, Abraham, moïse…).Sa seule marge de manœuvre réside dans le choix des personnages secondaires et dans les mots anglais qui vont les représenter. En fonction des traductions anglaises possibles sur chaque nom, il suivra l’un des trois buts. Pour cette raison, l’information sur le tableau des bergers d’Arcadie va se retrouver dans différents chapitres, mais les mots-relais vont permettre de retrouver le lien.

Il faut se mettre à la place de l’abbé et raisonner logiquement pour comprendre son travail. Seul un synonyme pas trop évident du mot « tableau » doit être utilisé pour servir de mot-relais au « tableau des bergers d’Arcadie ».

Ce doit être un synonyme ayant quelques homonymes faciles à utiliser afin de disperser efficacement l’information dans le livre. Cela n’empêchera pas d’utiliser d’autres synonymes afin de renforcer discrètement le message. Voici les définitions du dictionnaire Sadler qui contiennent le mot « tableau ».Les lecteurs assidus de LVL Celtique n’auront pas de mal à identifier rapidement le mot-relais principal choisi par l’abbé :

PIECE, s. pièce, f. morceau, m. portion, f. partie, f. fragment,m.; pièce,f. composition, f. ouvrage, m. production littéraire, ouvrage dramatique; une pièce de monnaie; une arme à feu, un fusil; une pièce d’artillerie; un tableau; fragment d’un écrit, citation, f.-A piece of cloth,linen, etc. une pièce de drap , de linge, etc.-A piece of wit, un trait d’esprit.- A piece of folly, un trait de folie.-A fowling piece,un fusil de chasse.

DRAUGHT, s. trait,m. coup,m. Quantité bue à la fois; potion, f, breuvage, m.; ébauche, f. esquisse,f; tableau, m. portrait.

FRAME, s. fabrique , f. structure , f. construction, f. charpente, f; travail, m. forme, f; arrangement, m. disposition, f.; projet, m. invention, f.; métier, m.-The frame of a picture, le cadre d’un tableau.

IM’AGE, s. image, f.; portrait, m.; idole, f.

To lMAGE, va. Imaginer, concevoir.

IMA’GERY, s. images, m. pl. Représentation, f. tableaux, m.

PAINT’ING, s. la peinture, l’art de peindre; tableau,m, représentation d’un objet.

PIC’TURE,s. tableau , m. portrait, m.; peinture, f. l’art de peindre.

To SHADE, va. Ombrager, donner, faire de l’ombre; couvrir de son ombre; mettre à couvert, mettre à l’abri, protéger; (peint.) ombrer, mettre des ombres à un tableau ,

SIGN, s. signe, m. tout ce qui est destiné à représenter une chose, marque, f. indice, m. symbole, m.; signe, geste, mouvement pour exprimer la pensée; enseigne,f. Tableau ou figure à la porte d’une hôtellerie

C’est en effet le mot PIECE qui est choisi, ainsi que son homonyme PEACE dont la définition est :

PEACE, s.paix, f absence de la guerre, tranquillité , f. calme, m. : contentement, m ; silence. m.; réconciliation,f-To keep peace, rester tranquille. –

et dont le synonyme souvent utilisé par l’abbé est « apaiser » .

Nous allons pouvoir nous intéresser au deuxième titre : « les bergers d’Arcadie », et c’est en page 40 que nous allons retrouver les différents éléments. Comprenez-vous pourquoi en début de page, il commence par expliquer que Caïn se traduit par Coin, c’est-à-dire une PIECE et qu’il parle d’inventer, d’imaginer .. ? Relisez les définitions qui contiennent le mot TABLEAU …

Abel est berger , son nom signifie mort, tombeau traduit par inferi . Lisez attentivement l’expression latine qui commence par « et », ne vous rappelle-t-elle pas une autre expression que l’on trouve sur un tableau célèbre ? Cherchez l’expression exacte et constatez qu’il manque le mot « pacifice », qui veut dire en paix …Abel se traduit d’abord par imiter, présenter l’image ( relisez les définitions avec le mot tableau …) . Abel recueillait les belles toisons ( page 43 ), mot relais utilisait uniquement deux fois dans LVL Celtique qui nous conduira à Hercule en page 296, juste après avoir expliqué que chick signifie poulet, maigre portion ( avec une erreur sur la prononciation tckick au lieu de chick ). En fait dans le Sadler chick est la traduction de … POUSSIN, et cela ne veut pas dire maigre portion, mais relisez la définition de PIECE .L’abbé conclura par :

Quelle piteuse mine eût donc fait Hercule en face de misérables glands de chêne pour apaiser sa faim .

Ce mot portion se retrouve dans la définition de Lot ( page 58 ) que j’aurai l’occasion d’expliquer dans le chapitre consacré au tableau. En fait il existe un verbe en « ick » qui signifie « manger à petit morceau », c’est le mot  pick  pour lequel l’abbé omet la lettre H de l’article dans la définition en page 20 ( te pick). Nous verrons qu’il est en relation avec la Salasse, le lieu symétrique à la Kaïrolo du Sud-Ouest.

Ensuite le mot sEGOr sera traduit logiquement en utilisant le verbe to egg = pousser. Beaucoup des mots traduits dans ce chapitre sont en relation directe avec LaVaL Dieu mais ce n’est pas l’objet de notre propos, alors continuons avec Hercule.

Nous verrons que c’est le personnage agenouillé ( voir constellation d’Hercule ) qui figure sur le tableau. Il nous montre la lettre R du message « et in arcadia ego » et sera identifié par l’abbé par cette lettre ainsi que par les homonymes ( erre , hair etc …). Nous le retrouvons deux pages plus loin, en page 298 dans le sous-chapitre sur la « Ghasse au sanglier ». Cette faute nous met sur la voie de l’unique mot anglais qui commence par Ghas qui est Ghastful ( ghasty ) et qui veut dire sépulcral, pâle et épouvantable (page 55 chasseur Phaleg : to egg : pousser ..). Nous comprenons qu’il est question de sépulcre, de tombe et en relisant la page 301 , le lien sera fait avec l’Arcadie , dans la fureur, l’effroi et la frayeur….

L’abbé poursuit en rappelant qu’il fait allusion à un tableau :

L’histoire du sanglier d’Erymanthe est la peinture fabuleuse…

Il est en effet question de peinture, cette dernière est fabuleuse c’est-à-dire imaginé ( fubulous ), puis la page suivante il précise :

Le Neimheid n’a pas laissé dans l’ombre le souvenir de ces chasses dangereuses, et dans toutes les montagnes couvertes de bois profonds, pouvant servir de retraite sûre aux sangliers, on trouvera des terrains appelés pijole ou pijoulet, – pig, porc, – to jole, heurter avec la tête –.

Le mot « pijoulet » sera pour lui l’occasion de rappeler qui en est l’auteur, car ce mot en fait apparaître deux autres, « poulet » et « joue ». En fait « joue » est traduit dans le Sadler par Jole qui est le synonyme de Cheek [tchike] , l’homonyme de chick [tchik] qui veut dire poulet ou Poussin.

En fait dès le début du chapitre, dans l’explication de la coume das houns, il était déjà question de cheek, l’homonyme de chick qui veut dire Poussin. Hound signifie aussi flasques ou jottereau, terme de marine qui signifie « joue » ( https://www.cnrtl.fr/definition/jottereau )

On trouve un autre « chic » en page 99 sous la forme de « chicaner » :

Les Kabyles sont les descendans incontestés des Numides et sous une dénomination affectant une forme différente, les mœurs chicanières de ce peuple se montrent au grand jour s’accusant de la formation du nom de Kabyle –to cavil, chicaner.– Les Maures, relativement à la chicane, n’ont rien à envier aux habitants de la Grande Kabylie du Sud de l’Atlas.

Comme souvent, il faut s’intéresser à la définition entière pour trouver le lien avec les autres pages, et c’est le cas pour to cavil qui signifie aussi to tease ( voir définition Sadler ), verbe qui sera repris trois pages plus loin afin de mettre en évidence le son [ize] , noté parfois [ise] par l’abbé pour le mot ease.

Tel est le sens du mot abeille, en Kabyle, thizizouith, au pluriel thizizoua – to tease tize),tourmenter – ease (ize) tranquillité, – way (oué) chemin –.Nous employons pour cette interprétation le pluriel thizizoua ; toutefois en nous affranchissant des terminaisons propres au singulier ou au pluriel, le sens de thizizouith devient encore plus facile et plus clair, puisque c’est alors le bourdonnement de l’insecte qui importune et trouble le repos – to tease (tize) importuner, – ease (ize), repos – to whiz (houiz), bourdonner.

Ease est synonyme de tranquillité, de repos, de mort ,de paix ( easeful ),….en fait ease est un synonyme de peace,la boucle est bouclée.

Les allusions à Poussin et son tableau sont bien plus nombreuses que ce que je viens d’expliquer ( Abel, l’enfant pieux et pur fut remplacé par Seth, L’arme celtique de la chasse au sanglier était l’épieu.To set = encadrer. To allay (allé) mélanger les métaux = apaiser (APAISER, va. to appease, to calm, to soften :to pacify, to assuage,to allay.–  etc … ) , mais je pense en avoir assez dit pour que beaucoup d’entre vous comprennent que l’abbé évoque bien ce tableau ( et d’autres du même auteur ) dans LVL Celtique.

Je vous invite à relire les définitions anglaises où l’on retrouve le mot TABLEAU , puis à lire le chapitre II et ceux consacrés à Hercule, alors vous constaterez toutes les allusions subtiles que l’abbé disperse dans ses explications.

Comments are closed.

Post Navigation